Association Juste un zeste

Esplanade des droits de l'Homme

05600 Guillestre

juste.un.zeste@gmail.com

juste.un.zeste@gmail.com

  • Google+ Social Icon

Les produits des Galline Felici

Février : le mois des oranges Tarocco

 

La production d’oranges tarocco est certainement la plus conséquente parmi les membres fondateurs du Consorzio Le Galline Felici. La région de production du Consorzio est le territoire d’excellence de ce fruit si spécial.

Nous sommes amoureux de ces oranges, parce qu’elles sont les filles du volcan, elles ont une saveur intense et fruitée, enfin, elles sont un vrai PRODUIT TYPIQUE !

L’arbre de tarocco est très sensible… sa saisonnalité est brève, à un certain point, quand le fruit est bien rouge et au sommet de ses qualités… il tombe par terre.

Cette année nous avons une production importante de TAROCCHI mais, avec le climat printanier actuel… on est déjà en train d’observer cette désagréable “chute” des fruits. [...]

Cette année est une “année de charge”; c’est à dire une année de production abondante. Alors, pour nous les producteurs ce serait la bonne année pour nous relever un peu de l’année précédente… désastreuse à cause du mauvais temps.

Comme nous disions, le tarocco est une plante sensible… cette année à cause de la longue sécheresse, certains endroits où nous cultivons ces oranges ont subi un stress hydrique, et à cause de ça, le pourcentage d’oranges de petite taille sera plutôt haut. Pour cela, nous avons décidé, pour avoir un produit plus présentable, d’éliminer lors de la sélection les oranges en dessous des 63mm, cela augmentera le rebut pour les producteurs, mais aussi le total de la quantité récoltée. [....]

L’objectif serait de pouvoir choisir ensemble quoi produire et ensuite suivre ensemble le développement des nouvelles cultures. Mais de cela, nous en parlerons au cours de cette prochaine nouvelle année.

Surs qu’en janvier et en février vos demandes de Tarocco atteindront les étoiles...

Nous vous remercions pour l’attention, BUON 2018 !!!

 

Les producteurs de TAROCCO du Consorzio

Une relation de confiance entre producteurs et groupements d'achats

 

Le Consortium d'agriculteurs Le Galline Felici est située entre Catania, Siracusa et Ragusa (Sicile), dans une plaine propice à la culture des agrumes..

La production, certifiée bio (sauf pour les quelques uns l'ayant refusée, par choix politique), est contrôlée en permanence, autant par le consortium, que par ses clients Italiens et étrangers.

Le Galline Felici cultivent leurs fruits dans le respect de l'environnement et du travail des hommes.

Les fruits ne sont pas traités, ni calibrés et dépendent des aléas climatiques.

L’association Juste un Zeste soutient les Galline Felicie. A ce titre, nous comprenons ces aléas et faisons preuve d’une certaine souplesse. Par exemple : recevoir des produits pas tout à fait matures et accepter qu’ils finissent de murir ou avoir de petites quantités abimées.

Nous sommes dans une relation de confiance, pour avancer avec eux, sur notre manière de commercer ensemble.

Les produits que nous commandons régulièrement sont :

- les oranges navels

- les oranges tarocco (rouge)

- les citrons

- les clémentines de Calabre

Selon la disponibilité des produits, nous pouvons aussi avoir :

- des grenades

- des avocats

- des pamplemousses

- des fenouils

- des artichauds

- des fejoes

RECETTE MARMELADE DE PAMPLEMOUSSES

 

Préparation : 2 jours

Cuisson : 1 h 30

2 kg sucre

1 kg pamplemousses

1,5 l eau

 

Cette marmelade se fait en trois temps.

Le premier jour, laver bien les pamplemousses, coupez-les en tranches fines avec un couteau-scie et

recoupez-les dans l'autre sens, de façon à vous trouver avec des petits morceaux. Recueillez les pépins dans un nouet de mousseline. Ajoutez l'eau pour couvrir le tout et laissez reposer jusqu'au lendemain.

 

Le deuxième jour, faites bouillir ce mélange pendant 45 mn. Laissez reposer toute la nuit.

 

Le troisième jour, enlevez le nouet de pépins. Pesez et ajoutez 1,3 kg de sucre par kg de mélange.

Faites cuire jusqu'à ce que la confiture soit prise, ce qui demande 45 bonnes minutes

 

(J'ai pour ma part mis un seul kg de sucre par kg de mélange : j'ai attendu avant de cuire que le sucre et les fruits aient bien macéré ensemble).

On peut bien sûr ajouter des oranges et des citrons !

 

Chantal Levallois

Pourquoi les citrons ne sont-ils pas tous égaux ?

Texte des Galline Felici

Le citron est un agrume qui a des caractéristiques spécifiques. Cela rend nécessaire une récole échelonnée dans le temps : la fructification constante durant l’année et la capacité qu’ont les fruits à persister longuement sur l‘arbre.
La fructification constante dérive des différentes floraisons du cycle de la plante :

- la floraison printanière donnera le citron hivernal, le Primofiore, qui se récolte dès octobre-novembre jusqu’en mars-avril ;

- une floraison suivante entre juin et juillet portera le citron Bianchetto entre mai et juin de l’année suivante ;

- la floraison d’été par contre donnera l’été suivant le Verdello.

 

Ce cycle naturel comporte à certaines périodes la présence simultanée sur les plantes de fruits jaunes plus murs, et d’autres fruits verts, aussi de tailles différentes.

A la différence des autres agrumes, les citrons peuvent mûrir, même une fois détachés de l’arbre.

Leur jus est parfumé tant qu’ils sont verts alors qu’ils diminuent d’intensité petit à petit que le fruit mûrit.

 

Même la beauté extérieure change, surtout dans les phases où la période de persistance sur la plante atteint son maximum :

le Primofiore, par exemple, se récolte dès octobre-novembre, encore vert avec un poids de 80/100 grammes et une belle quantité de jus, et on le trouve ensemble avec les tous derniers Verdelli tardifs qui ont affronté la chaleur de l’été et la prolifération des pucerons et autres insectes.

Il mûrira pleinement en janvier-février et donc, entre avril et mai, avec une couleur jaune intense et de plus grande dimension, nous le récolterons tardivement avec les Bianchetti.

Pendant cette longue période passée sur la plante, le fruit est sujet à des blessures et à des petites cicatrices superficielles qui, même si elles peuvent altérer l’aspect extérieur du fruit, ne compromettent pas la qualité, ni en termes d’intensité de gout, parfum, consistance et qualité du jus.

Au cours de l’année, les plantes produisent aussi des floraisons sporadiques, car elles sont très sensibles à la température, aux apports hydriques et aux variations climatiques.

Ceci est la loi naturelle du citron:

  • Primmiciuri et Agustari (dis aussi Malsani ou Bastaddi) en automne-hiver.

  • Jancuzzi, Pizziferru et Virdeddi Majulini au printemps,

  • Virdeddi et Mammurini en été